Celui qui tombe

Celui qui tombe

Yoann Bourgeois

UN SPECTACLE VERTIGINEUX QUI OSCILLE ENTRE CIRQUE ET DANSE CONTEMPORAINE

« La seule consigne que j’ai donnée aux interprètes, c’est d’essayer de tenir debout. »
— Yoann Bourgeois dans Le Devoir

« this is a unique and powerful show that literalizes a timely – and certainly universal – anxiety. »
— The Globe and mail

Un plateau de six mètres sur six en bois massif, suspendu à deux mètres du sol... Il descend, remonte, tangue, bascule, tourne en accéléré autour de son pivot central. Inspiré des grands espaces, il évoque des plaines, des montagnes, des manèges. Six interprètes y sont installés et doivent y rester, quoi qu’il arrive. Ils y marchent, courent, sautent, grimpent, dansent. Plutôt que d’initier le mouvement, chacun y répond, se laissant prendre par les forces que cette plateforme lancée dans diverses dynamiques, exerce sur lui.

Yoann Bourgeois et ses complices ont suscité l’engouement général avec cette pièce de cirque contemporain. L’artiste conçoit chacun de ses spectacles comme un jeu pour expérimenter de nouveaux principes physiques. Ici, les « joueurs » se mesurent aux forces centrifuges et centripètes, cherchant à garder leur équilibre. Évitant d’être celui qui tombe. Un spectacle fascinant et lumineux, tout en souplesse et en audace, d’une grande force poétique.

« Le résultat est hypnotique, il émeut, tant la beauté flirte avec le risque et le danger. »
— Le Monde

« Il faut voir l’ingéniosité et l’adresse de ces acrobates de haut vol pour surmonter les épreuves, tenir debout… »
— Le Journal du Dimanche