Le Songe d'une nuit d'été

Le Songe d'une nuit d'été

de Théâtre du Trident et FLIP Fabrique

UN SOUFFLE ACROBATIQUE POUR LA PLUS CÉLÈBRE COMÉDIE DE SHAKESPEARE

Cette production théâtrale, qui laisse une belle place au cirque, s’est démarquée par son originalité et son audace, bénéficiant d’un accueil des plus enthousiastes! Un roi jaloux, une reine des fées volage, deux couples d’amoureux en fuite et une troupe de théâtre médiocre se croisent par une nuit d’été dans une forêt enchantée. Quand le malicieux Puck étourdit les esprits en distribuant un philtre d’amour, les passions se déchaînent...

Véritable ode au désir, la plus célèbre comédie de Shakespeare retrouve ici souffle et vigueur, alimentée par le rythme et l’énergie des acrobates de FLIP Fabrique, dictant un jeu très physique au reste de la troupe. Impossible de résister à ce spectacle fringant, qui décoiffe les conventions et apporte une tout autre énergie au théâtre!

FLIP Fabrique et le Trident, deux compagnies de Québec, profitent de leur présence sur la scène de la TOHU pour lancer le coup d’envoi d’une tournée canadienne.

Spectacle présenté en français seulement,.

La forêt de nos désirs

Chères spectatrices, chers spectateurs.

C’est avec des papillons au ventre que nous vous présentons ce Songe d’une nuit d’été librement réinterprété par Olivier Normand et toute sa fabuleuse équipe. Nous nous réjouissons de poursuivre la vie de cette coproduction avec Flip Fabrique, un beau métissage avec les arts du cirque et le théâtre qui sied bien à cette histoire fantastique.

Une histoire qui va puiser dans notre inconscient, une forêt où les désirs s'entremêlent, une fantaisie shakespearienne conçue à l’origine comme une cadeau. Donc, une comédie sur l’amour : l’amour sous toutes ces formes, l’amour fou, l’amour qui se cherche, le désir violent, l’amour aveugle. Yann Kott au sujet de cette pièce nous dit qu’il s’agit d’un fabuleux bestiaire des profondeurs dont le sujet n’est rien de moins que ce Dieu furieux qui sommeille dans le cœur des hommes. Le désir serait donc un Dieu furieux? À mon sens, le désir nous attire les uns aux autres, et c’est un bonheur rare que de pouvoir se réchauffer auprès d’un cœur ardent.

J’espère donc que ce spectacle vous réchauffera de l’intérieur, qu’il vous chuchotera des mots doux ou qu’il parlera aux créatures qui habitent vos rêves.

Anne-Marie Olivier
Directrice artistique et cordirectrice générale
Théâtre du Trident

Mot du metteur en scène

Les choses de l’amour sont complexes et mystérieuses. Il faut témoigner de leur complexité, parler de leurs facettes multiples et réfléchissantes, de leurs folies et de leurs nuances.

Des miroirs déformants de nos propres perceptions.

Il faut écouter Shakespeare nous parler des troubles intimes de son époque qui sont encore les nôtres. Du désir. Des labyrinthes de la nuit, de l’envie de s’y perdre d’y rester. De la nécessité des rêves et de la fiction pour rendre la vie supportable. Des instants suspendus du sommeil qui évitent le piège du temps. Des forces magiques qui nous habitent. Des méandres de la conscience. De la complexité de toute chose. De l’amour qui rend fou. De l’amour qui rend beau. De l’amour qui couche des forêts par terre.

Il faut entrer dans le repli secret des baisers et se perdre un moment dans le lieu confus du désir. Merci merci merci à cet équipage de concepteurs et d’acteurs incroyablement talentueux et drôles et brillants. Merci au Trident de l’invitation.

Olivier Normand

Les compagnies

Le Théâtre du Trident produit et diffuse, pour le public de Québec et de la région, un théâtre d’envergure et de qualité privilégiant les œuvres de répertoire, sans négliger le théâtre de création. Il assume ainsi un rôle moteur dans la vie culturelle collective par son action d’une part auprès du public, à qui il offre un accès aux grandes œuvres du patrimoine dramaturgique tant mondial que national, et d’autre part auprès du milieu artistique, à qui il fournit des défis stimulants, ainsi que des occasions et des moyens pour les réaliser.

FLIP Fabrique, c’est l’histoire de chacun d’entre nous. Celle d’amis de longue date, qui rêvaient d’un projet commun rassembleur; celui de faire un cirque qui suspend le temps, qui nourrit notre imaginaire et émeut par sa beauté. D’un cirque qui porte les couleurs de ses individus insufflé par ceux qui nous sont chers, où l’on peut oser, s’exprimer librement avec amusement, fougue, bonheur, en toute simplicité. D’un cirque de proximité où les rapports qui nous lient les uns aux autres évoluent dans le temps à travers les hauts et les bas pour nous faire grandir, et toujours ne faire qu’un.