Hotel Paradiso

Familie Flöz

UN COUP DE THÉÂTRE QUI LAISSE SANS VOIX

Imaginez que vous ne pouviez plus sourire, rire, froncer les sourcils ou encore parler, et que vous n’aviez que votre corps pour communiquer? Faites la connaissance des virtuoses de la comédie physique de Familie Flöz, la troupe de théâtre masqué la plus prisée d’Allemagne, qui donne vie à d’hilarants personnages les uns après les autres avec comme seul outil le langage corporel. Dans la même veine que Charlie Chaplin et de Buster Keaton, les acteurs de Familie Flöz nous emmènent dans l’univers sens dessus dessous d’Hotel Paradiso. D’étranges choses se produisent dans cette ancienne station de ski alors qu’un corps est retrouvé. Cet étrangement désopilant et macabre conte alpin nous rappelle un soupçon de Clue croisé de L’Hôtel en folie avec une petite dose de Shining, l’enfant lumière. La TOHU présente la première nord-américaine de cette compagnie reconnue comme étant la plus grande de théâtre masqué au monde.

À PROPOS DE LA COMPAGNIE

La troupe Familie Flöz a été fondée en 1994. Menés par Hajo Schüler et Markus Michalowski, un petit groupe d'étudiants en jeu et en mime de l'Université Folkwang d'Essen travaillaient alors avec les masques qu'ils créaient.

Le nom de la compagnie souhaite faire écho au jargon de l'exploitation minière. Dans la langue allemande, « Flöz » réfère aux couches de sol dans lesquelles sont stockées des matières premières précieuses. Ainsi, les personnages archétypes de chaque oeuvre sont créés dans un processus de création collective à partir d'un jeu d'improvisation, de masques et d'écriture.

Familie Flöz a développé jusqu'à maintenant 12 spectacles avec des personnages qui ne peuvent pas être assignés à un genre commun, mais qui peuvent être compris à travers les barrières langagières.

La compagnie de Berlin s'est produite dans une quarantaine de pays à travers le monde.


« ★★★★★ De temps en temps, un spectacle vous transporte dès le début, vous amène faire un tour de montagnes russes et vous dépose à bout de souffle à la fin de la piste, voulant tout recommencer. Celui-ci est l'un de ceux-là. »

The Edinburgh Evening News, Écosse
Programmation